+33 5 62 80 82 58

ATEC ITS FRANCE

du 22 & 23 Janvier 2020

Mobilités : Projets et Réalisations

LES OUTILS TECHNOLOGIQUES

Méthodes Scientifiques et Techniques

EN16803 – Référentiel Européen de géolocalisation pour booster la Mobilité au sein de la Smart City

Enjeux

La « Smart City » adresse la mobilité sous plusieurs angles. De nombreuses applications ont besoin de suivre leurs positionnements en continue avec plus de précision et plus de fiabilité :

Circulation réglementée : Télépéage urbain, parking, contrôle d’accès, covoiturage,…

Véhicules Autonomes : Automatisation de la conduite (ADAS+), Navettes autonomes, robots de voierie,

Transports publics : SAEV-IV tramways, Intermodalités, Consignes de conduite …

Même si l’hybridation de capteurs s’avère souvent nécessaire, seuls les récepteurs GNSS sont en capacité de proposer une position absolue, partout et à tout moment.

Etat de l’Art

La géolocalisation en milieu urbain a longtemps été considérée comme inexploitable ou inabordable. La propagation des signaux satellitaires est contrariée par de nombreux phénomènes indésirables de masquages et de réflexions.

Les testés entrepris par les professionnels aboutissent à des résultats aussi imprécis et qu’instables. Cette vision est renforcée des outils de simulation incapables de fournir des mesures représentatives de la réalité.

Pourtant, cette situation est bouleversée par l’arrivée de nouvelles constellations des satellites (GALILEO), des récepteurs très performants et très bon marché, des services d’augmentation (EGNOS, PPP/RTK) et des référentiels d’évaluation (EN16803).

Méthodologies

Plus qu’une simple norme supplémentaire, les méthodologies proposées donnent un éclairage nouveau sur les écarts de performances des récepteurs liés à l’environnement urbain. Les phénomènes sont mieux compris et donc mieux traités. Les architectures des systèmes de navigations peuvent s‘affiner avec l’emploi de capteurs plus économiques et le recours à bon escient d’algorithmes d’hybridation. Des cartes de navigations spécifiques viennent également consolider la maitrise des trajectoires en anticipant les erreurs de trajectoires pour mieux les atténuer.

Les bancs d’essais deviennent abordables pour les PME et surtout, ils reconstituent à la perfection des environnements propres à chaque application. Les signaux GNSS et les mesures de capteurs sont restitués avec une grande fidélité pour alimenter les terminaux de géolocalisation. La qualité des résultats accélère les projets de développement au service de la Mobilité.

Résultats

Les méthodologies associées à la norme EN16803 résolvent notamment les questions suivantes :

évaluer et classifier les performances des terminaux candidats de manière objective et reproductible;

améliorer significativement les performances des terminaux en affinant les algorithmes et en accédant à de nouveaux services de données, comme les corrections PPP/NRTK ou les cartes de navigation (HDMAP) ;

Elever le niveau de fiabilité des terminaux avec des hybridations bien choisies et bien implémentées ;

Réduire les coûts des terminaux en profitant de la bibliothèque de composants de la filière automobile,

Deux études de cas seront proposées :

la géolocalisation comme source primaire de données pour le système d’aides à l’exploitation des tramways.

Le contrôle d’accès des zones urbaines par la géolocalisation ;

Conclusions

Autour des méthodologies d’essais adoptées par l’EN16803 de nouvelles activités émergent en rendant possible de nouvelles fonctions :

Conseil et ingénierie d’hybridation de capteurs embarqués ;

Elaboration de scénarios de rejeux de données numérisées afin de localiser les essais dans les laboratoires de R&D ;

Caractérisation fine de l’environnement GNSS pour les cartes de navigation

Biographie Auteurs :

Miguel ORTIZ

Ingénieur de recherche en géolocalisation au sein du Laboratoire GEOLOC de l’IFSTTAR

Responsable du groupe Européen de normalisation TC5/WG1 au sein du CEN/CENELEC

Expert au sein du COST TU1302 SaPPART

Xavier LEBLAN

Directeur du laboratoire d’Essais en géolocalisation – GUIDE

Membre actif du groupe Européen de normalisation TC5/WG1 au sein du CEN/CENELEC

Christelle DULERY

Ingénieur Traitement du signal Navigation/Localisation

Chef de projet normalisation et métrologie GNSS.

Plus d’informations :

https://guide-gnss.com/wp-content/uploads/2020/01/ATEC-ITS-Metrologie-GNSS-Referentiel-Europeen-de-geolocalisation-pour-certifier-les-solutions-de-Mobilite.pdf